Comment rempoter une orchidée ?

Pour faire pousser mes orchidées facilement !

Le rempotage des orchidées est nécessaire lorsque vous remarquez que la plante s’affaiblit.

C’est en fait son substrat qui se décompose et qui ne lui apporte plus toute l’énergie dont elle a besoin. Les racines s’affaiblissent et peuvent même pourrir, ce qui entraine la mort lente de la fleur.

Le rempotage est alors l’occasion de faire place nette, de nettoyer les racines de l’orchidée et d’enlever celles qui sont trop abimées. Dans son nouveau pot, l’orchidée prend un nouveau départ pour une floraison en pleine santé.

Quand rempoter une orchidée ?

L’orchidée est une fleur qui n’aime pas trop être bousculée. Le rempotage ne se fait donc que tous les 2 ou 3 ans afin de ne pas la fragiliser.

De même, le rempotage des orchidées ne se fait jamais avec des plantes en fleur ou bien à l’aube de la floraison, car cela stopperait tout de suite le processus.

Les racines ont besoin de calme et le fait de dépoter la plante puis de la réinstaller cause de petits traumatismes qui mettent quelques semaines à cicatriser.

Ainsi, le rempotage se fait après la floraison, c’est-à-dire au printemps et jusqu’au début de l’été pour la plupart des espèces d’orchidées.

Certaines variétés d’orchidées fleurissent à une époque différente, comme l’orchidée Cattleya qui se rempote plutôt en automne ou en hiver.

racine orchidée

Quels outils pour rempoter une orchidée ?

Pour rempoter une orchidée, il faut se munir de plusieurs outils, de substrat et également d’un pot.

Voici les meilleures recommandations pour chaque matériel.

Les outils

Quelles que soient les marques des outils utilisés pour rempoter une orchidée, il faut toujours qu’ils soient propres et stérilisés, soit à l’eau de javel, soit au feu.

La désinfection permet ainsi de ne pas transmettre des bactéries ou des germes à l’orchidée durant le rempotage et ainsi lui permettre de bien vivre cette expérience qui pourrait lui être un peu traumatisante.

Il faudra donc se munir d’un ciseau ou d’un sécateur bien taillé et tranchant afin de ne pas abimer les racines de l’orchidée au moment de la coupe.

Les pots

Le rempotage d’une orchidée déjà en pot peut se faire dans le même si elle s’y plaisait. N’oubliez pas de bien le nettoyer et même de le désinfecter à la javel pour repartir sur de bonnes bases.

Cependant, si vous remarquez que les racines ont grossi et qu’elles sont vraiment trop à l’étroit, choisissez un pot légèrement plus grand mais pas trop, car ces fleurs ont besoin d’avoir leurs racines serrées pour bien fleurir.

Si vous désirez empoter une orchidée autrefois en terre, choisissez un pot spécialement conçu pour les orchidées. Ce sont des pots en plastique étroits et transparents qui permettent de bien observer les racines.

Ils s’insèrent ensuite dans des cache-pots très resserrés à la base qui permettent de laisser écouler l’eau stagnante sans pour autant qu’elle entre en contact avec le pot transparent de l’orchidée.

Le substrat

En ce qui concerne le substrat à utiliser pour rempoter une orchidée, il n’y a pas de règle.

Il existe des terreaux spécialement dédiés aux orchidées et qui fonctionnent très bien.

Cependant, vous pouvez également utiliser des copeaux de bois, ou de la sphaigne qui retient encore mieux l’humidité, exactement ce que les orchidées adorent.

En revanche, il est conseillé de ne pas changer de type de substrat d’une orchidée lors de son rempotage.

En effet, si elle s’y plaisait et évoluait correctement, mieux vaut la rempoter avec le même, mais neuf, afin de ne pas changer ses habitudes.

Les différentes étapes pour bien rempoter une orchidée

Nul besoin d’être un jardinier confirmé pour rempoter une orchidée d’intérieur. Voici quelques conseils pratiques, suivez le guide !

  • Retirez le tuteur de l’orchidée et dépotez-la doucement, sans abimer les racines. Si le pot ne s’enlève pas facilement, faites un peu tremper l’orchidée au préalable et retirez-le doucement.
  • À l’aide d’une paire de ciseaux ou bien d’un sécateur, enlevez toutes les racines et les fleurs qui sont jaunies ou abimées. Le rempotage est l’occasion de ne garder que les belles parties saines de l’orchidée.
  • Enlevez également le substrat collé aux racines. Si cela est difficile, vous pouvez vous munir d’une lame de rasoir désinfectée au préalable. Faites bien attention à ne pas écorcher les racines, elles doivent être nues et c’est un travail délicat.
  • Une fois débarrassées du substrat, rincez les racines sous une eau tempérée non calcaire.
  • Il est également recommandé de plonger la plante entière dans une solution Ailette, habituellement réservée aux conifères, afin d’éviter le développement de tout germe au creux des cicatrices que l’orchidée peut présenter.

Il est ensuite l’heure de rempoter !

  • Placez le substrat que vous avez choisi au fond du pot, après l’avoir bien humidifié.
  • Vous pouvez faire tremper le substrat à l’avance et lui laisser le temps de bien égoutter – sans sécher – avant le rempotage. Il doit remplir le pot de moitié.
  • Mettez ensuite l’orchidée au centre en faisant bien attention aux racines et en les disposant chacune de manière à ce qu’elles aient de la place. Comblez ensuite le reste du pot avec le substrat. Placez-le entre les racines et tassez bien, elles aiment être à l’étroit, mais faites attention à ne pas non plus les asphyxier.
  • Tapotez et tassez jusqu’à ce que le pot soit rempli et vérifiez qu’il soit bien plein. Replacez le tuteur en l’enfonçant jusqu’au fond et accrochez-y les tiges.

Félicitation, vous venez de rempoter votre orchidée !

Après le rempotage, nul besoin d’arroser une nouvelle fois l’orchidée, surtout si le substrat est bien humide.

Dans le doute, il est toujours possible de faire prendre un bain à la plante et de bien la laisser s’égoutter. Mais ensuite, plus d’arrosage pendant 3 semaines ou un mois, le temps qu’une nouvelle racine, une nouvelle feuille ou une nouvelle hampe florale pousse.

Peut-on rempoter une orchidée fleurie ?

Il est très fortement recommandé de ne pas rempoter une orchidée fleurie. En effet, si la plante est en fleur, cela signifie qu’elle se sent bien et que tout est sain.

Le rempotage ne doit intervenir que lorsque l’orchidée faiblit sinon cela la fragilise.

Peut-on rempoter une orchidée malade ?

Dans le cas où votre orchidée est mal en point, le rempotage est tout à fait indiqué. C’est une opération qui lui offrira une meilleure chance de survie, même si la période adéquat pour le rempotage – printemps été – est encore loin.

Faites bien attention à ne pas traumatiser les racines et à n’enlever que ce qui est abimé.

Le bain dans la solution Ailette pourra fortement aider l’orchidée malade à reprendre de la force. N’oubliez pas non plus de bien nettoyer et de désinfecter son pot si vous la rempotez dans le même.

Comment rempoter un bébé orchidée (Keiki) ?

Un keiki (« bébé » en hawaïen), est un rejet créé de manière asexuée par une orchidée.

C’est donc un clone de l’orchidée mère qui pousse au niveau d’un nœud de la hampe florale, comme un bourgeon, à la différence que celui-ci ne fleurira pas, mais donnera une nouvelle hampe florale.

Il n’est pas obligatoire de séparer un keiki de la plante mère – en tout cas pas quand le bébé orchidée pousse à partir de la hampe florale et non à partir de la base. Mais c’est l’occasion d’obtenir une nouvelle orchidée.

Hors, le keiki n’a pas de racine au début. Pour qu’il ait des chances de survivre, il faut attendre qu’il présente au moins 3 feuilles et 3 racines de 3 à 5 cm avant de le séparer de la plante mère.

Si le keiki possède une fleur, attendez la fin de la floraison avant de le séparer de la plante mère afin de lui conférer les meilleures chances de survie car le rempotage d’un bébé orchidée n’est pas chose facile.

keiki orchidée

Rempoter un keiki

Une fois que le keiki est séparé de la plante mère, il peut être rempoté comme n’importe qu’elle orchidée.

Suivez le mode opératoire décrit plus haut en faisant très attention aux racines. Le keiki est un bébé orchidée, il est donc encore fragile.

Séparer le keiki de la plante mère

Pour séparer le keiki de la plante mère, attendez que celle-ci soit bien hydratée et en bonne forme. Munissez-vous aussi d’outils désinfectés et bien tranchants afin que les plantes cicatrisent plus rapidement.

Couper de manière nette la hampe florale 1 cm au-dessus et 1 cm au-dessous du keiki puis trempez les parties sectionnées dans un peu de cannelle en poudre.

La cannelle est un bon anti-sceptique mais elle peut être très agressive avec les racines du keiki. Faites attention à ce qu’elles ne rentrent pas en contact.

Rempotage des orchidées par variété

Quelques paramètres peuvent différer en fonction de la variété des orchidées.

Le rempotage d’orchidée Oncidium

Le rempotage des orchidées Oncidium se fait au printemps, après la floraison.

Il suffit de supprimer les feuilles et racines sèches ainsi que quelques anciens pseudo bulbes.

Rempotez l’Oncidium dans un pot légèrement plus large que le précédent si la plante était en bonne santé, de 2 cm environ.

Placez le rhizome à l’horizontale et enfouissez délicatement toutes les racines aériennes dans le substrat.

Le rempotage d’orchidée Cymbidium

Le rempotage des orchidées Cymbidium se fait tous les 2 ou 3 ans, entre mars et juin.

Si la plante était en bonne santé, il est conseillé d’augmenter le diamètre du nouveau pot de 2 à 4 cm.

Le rempotage est ici l’occasion de diviser la plante. Il suffit de garder 3 pseudo bulbes par orchidée ainsi qu’une tige.

Le rempotage d’orchidée Dendrobium (bambou)

Le rempotage des orchidées bambou se fait après floraison, dans un pot de même taille ou bien légèrement plus grand.

Il n’est pas nécessaire de diviser la plante, à moins qu’elle ait plus de 7 cannes. Un ou deux pseudo bulbes peuvent aussi être retirés.

venenatis, ut ut elit. sed mi, leo ut eget massa

Pin It on Pinterest

Share This